La Sélective de Ligue en dériveurs de Claouey dans des conditions de vent très difficiles

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

La  Régate Sélective de Ligue en dériveurs organisée par le Club Nautique de Claouey samedi 25 mars 2017 s'est déroulée dans des conditions météo très difficiles.

 20170325 regate selective claouey voile 18

Le Club Nautique de Claouey organisait samedi 25 mars 2017 une régate sélective de ligue en dériveurs sur le bassin d'Arcachon. Elle a rassemblé 70 participants en dériveurs interséries, en Open Bic, et en Optimist. Les conditions météo très fortes ont rendu les régates très difficiles pour un bon nombre de jeunes participants.

 

Belle participation de la Gironde et des Landes

 
20170325 regate selective claouey voile 09
Organisées par le Club Nautique de Claouey, les régates sélectives de ligue en dériveurs sur le bassin d'Arcachon se sont déroulées samedi 25 mars 2017 et ont rassemblé 70 participants en dériveurs interséries, Open Bic et Optimist. Les interséries regroupaient 24 équipages ; les Open BIC 13 régatiers et les optimists 33 dont 21 minimes et 12 benjamins. Cette belle participation des optimists représente un réel espoir pour le développement de la voile dans la région. Les participants venaient essentiellement des clubs de Gironde et des Landes avec une très belle représentation des locaux de Claouey, Arcachon, Cazaux, mais également de Bordeaux, de Sanguinet, de Biscarrosse et de Hourtin.

 

Des conditions de vent de plus en plus difficiles

 
20170325 regate selective claouey voile 138
Trois courses différentes étaient organisées sur un même parcours. Et dériveurs internes série partait les premiers suivis des open BIC et enfin des optimist. Une première manche se déroulait dans des conditions acceptables mais avec un vent déjà de de 15 à 18 nœuds qui provoquaient les premiers chavirages. La deuxième manche se courait dans un vent forcissant atteignant entre 20 et 25 nœuds dans les rafales. Avec l'approche d'un grain par le sud-est, et le nombre de chavirages qui ne faisait qu'augmenter, le président du comité de course, Patrick Hamart, prenait la sage décision de renvoyer tout le monde à terre. Il prenait, là, la bonne décision puisque le grain s'abattait sur le plan d'eau rendant les conditions de visibilité et de navigation extrêmement difficiles.

L'ensemble de la flotte revenait à terre avec quelques avaries sur certains bateaux; et bons nombre de jeunes régatiers gardaient un souvenir bien ancré de leur première régate pour certains.

 

 

 logo twitter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

feed-image Flux RSS
Copyright © 2017 Naviguer En Nouvelle-Aquitaine, La Terre Océane - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public